REUSSIR

 

La France doit évoluer, se transformer, …

Nous avons voté,  pour, contre, nous nous sommes abstenus, nous n’avons même pas été voté, toujours est-il  qu’Emmanuel MACRON  est  maintenant le président de tous les français.

Il a été élu par 28% inscrits, ce qui est peu et pourtant, en début de mandat, il a suscité un grand espoir de renouveau. En effet, un grand coup de vent a changé une grande partie des acteurs du monde politique en mettant en avant de nouvelles figures émanant, souvent, de la société civile.

 

Il  va appliquer le programme qu’il a présenté lors des élections. C’est la seule façon de stabiliser financièrement le pays. Il y a peut-être des lacunes mais il est impératif d’essayer et d’agir.

Ce n’est que par l’action qu’il est possible d’avancer puis il faut avoir le courage de rectifier ce qui ne marche pas en fonction des résultats.

 

Mais,  il ne faut pas croire que, seule, une politique « bercylienne », inspirée des modèles allemands ou anglais, arrivera à résoudre la dure équation du chômage au risque d’accroitre les mécontents.

 

Il  faut sortir des équations de l’ancien monde :

Avec les nouvelles technologies, la mondialisation, l’intelligence artificielle,  l’ubérisation de nombreux métiers, le développement des circuits courts, l’influence des entreprises de la nouvelle économie (les GAFA) ayant souvent plus de moyens que des Etats, il est grand temps de réfléchir et d’essayer  d’apporter aux citoyens  un réconfort et une quiétude pour l’avenir.

Cela ne sera possible qu’avec la mise en place de nouveaux moyens qui permettront l’émergence puis la création d’une nouvelle société.

– NON, le développement de la croissance n’apportera pas le plein emploi

– OUI, nous pouvons trouver un emploi traditionnel pour chacun (réduire les statistiques du chômage) en proposant des mi-temps, des emplois précaires dont le montant des rémunérations aliène  les personnes concernées.

– OUI,  les théories du remodelage de  l’ancien monde vont fragiliser l’individu et accroitre les esclaves des temps modernes.

– OUI, il faut se battre contre les paradis fiscaux, contre le blanchiment des capitaux. Cela s’avère indispensable mais c’est souvent se battre contre des moulins à vent car beaucoup de pays et d’individus jouent un double jeu. ..  Sans parler de l’émergence de nouvelles monnaies planétaires comme le bitcoin en marge de tout contrôle.

 

Il est indispensable d’accompagner  ce nouvel engagement d’un volet social  avec une économie sociale qui sera complémentaire. Celle-ci devra être, pour une partie,  indépendante de l’économie liée aux monnaies planétaires.

Il faut donc proposer et mettre en place de nouvelles idées économiques pour protéger, développer nos sociétés démocratiques, au niveau national et européen avec un seul but, le bien-être des citoyens.

 

CE GOUVERNEMENT EST CONDAMNE A REUSSIR.

PÖUR CELA :

–  IL DOIT ETRE CAPABLE D’ECOUTER ET D’ACCEPTER D’ESSAYER de NOUVELLES IDEES ECONOMIQUES COMPLEMENTAIRES AU PROGRAMME ENGAGE.

– IL DOIT IMPLIQUER TOUTE LES COUCHES DE LA SOCIETE POUR  LUTTER CONTRE LE COMMUNAUTARISME et la MONTEE DES NATIONALISMES, FAVORISER LE DIALOGUE ENTRE LES ELUS ET LA POPULATIONS.

– IL DOIT RASSEMBLER LA POPULATION AUTOUR DE PROJETS VALORISANTS POUR REDONNER L’ESPOIR A LA NATION et ASSURER A TOUS UNE VIE MEILLEURE.