Il doit représenter la grandeur de la France et retrouver la posture du Personnage.

Son programme doit s’inspirer et transcender la devise de la nation inscrite sur tous les frontons de nos mairies « liberté, égalité, fraternité ». Il doit s’entourer d’une équipe capable d’assurer le passage d’une société post-industrielle à une société numérique.
Les travaux de cette équipe doivent permettre à chaque citoyen (et à sa famille) de se nourrir, de se loger, de s’instruire, de se cultiver et surtout d’avoir un travail (ou une activité), source indispensable à la cohésion sociale de la nation.
Il doit assurer la sécurité du pays, permettre l’intégration des nouvelles populations présentes sur notre territoire afin d’avoir la paix sociale.
Il doit anticiper les évènements dans un monde qui change en permanence avec la présence de nouveaux acteurs. Il doit représenter la grandeur de la France.

Il doit participer activement à une nouvelle construction de l’Europe. Celle-ci doit passer d’une gouvernance technocratique rejetée par tous les peuples à une conception de rassemblement où les décisions sont prises, en commun, par les chefs d’Etats dans l’intérêt des populations en dehors de toute influence des lobbies.
Cette nouvelle Europe doit permettre d’avoir une armée et une fiscalité communes (même si elle ne rassemble qu’une partie des pays qui la composent).

Enfin le programme du Président doit permettre à la société civile d’avoir un rôle actif dans les décisions d’orientation lors de nouveaux évènements, un rôle de contrôle sur les actions réalisées ou en cours d’élaboration (et cela à tous les niveaux de l’Etat et des collectivités territoriales) ainsi qu’un jugement sur les résultats.